Enseignement

 

En septembre 2004, Riccardo Del Fra a été nommé responsable du Département Jazz et Musiques Improvisées au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP), où, en 1998, il avait pris la succession du contrebassiste Jean-François Jenny-Clark comme enseignant. Sa volonté de décloisonner et le désir d’élargir les champs d’actions et d’interactions sont au cœur de son travail au conservatoire (comme dans sa propre musique). Il aime construire des passerelles, aménager des rencontres entre les mondes du jazz et les mondes du classique et du contemporain qui semblent parfois éloignés « mais qui, dit-il, peuvent avoir les mêmes exigences et partager les mêmes 
rêves en réalité ».

Il initie bon nombre de collaborations avec d’autres disciplines du CNSMDP, la danse par exemple, ainsi que des master classes ouvertes à des personnalités provenant d’univers très différents. Le pianiste Michael Levinas sur l’œuvre pianistique de Claude Debussy, Alain Mabit sur OlRDF CNSM Nina Mellisivier Messiaen ou encore le compositeur Denis Cohen sur l’orchestration. Il accueille des musiciens de jazz, mais représentant des esthétiques différentes (Joey Baron, Enrico Rava, Alain Jean-Marie, André Villégier, Bruno Chevillon, Archie Shepp, Barry Guy, Henri Texier, Daniel Humair, Louis Sclavis, François Jeanneau, Michel Portal, Bernard Lubat, Marc Ducret, Stefano Scodanibbio, Ran Blake, Billy Hart, Dave Liebman, Tim Berne, Vince Mendoza, Gil Goldstein Jim McNeely, Adam Nussbaum, Marc Copland, Ralph Alessi, Jeff Ballard, Bill Carrothers, Danilo Perez…). Des journalistes, des directeurs de festivals ou de lieux de diffusion sont aussi invités afin de donner aux jeunes musiciens une ouverture sur le monde du travail et une meilleure connaissances des aspects techniques de la profession. Pour Riccardo : « ce que nous transmettons aux jeunes musiciens passe évidemment par la technique, le style, l’histoire, le répertoire, mais nous devons aussi être à leur écoute, veiller à leur potentiel créatif et les aider à grandir. “Le professeur” est un musicien actif et l’étudiant est un futur collègue. L’ouverture, la disponibilité et l’humilité sont essentielles. Il est nécessaire de savoir écouter les autres et soi-même – l’importance de ce qui est dit, ou non-dit, ce qui est écrit ou non écrit, ce qui est suggéré et/ou sous-jacent dans la conception d’une œuvre musicale écrite ou improvisée ».

Share